> Histoire et patrimoine Taille du texte  Télécharger la page en pdf

L´Église (1863-1866) (1908-1912) - Architecte : Arthur Regnault - Architecture: schiste violet et calcaire

L´édifice actuel remplace une église primitive du VIIe siècle, placée sous le vocable de Saint Hermeland, abbé d´Indre et menaçant ruine au XIXe siècle. De style gothique, l´église se compose d´une nef à trois vaisseaux flanqués de trois chapelles collatérales. La tour clocher est surmontée d´une flèche d´ardoise encadrée de quatre petits clochetons. L´architecture actuelle abrite deux retables de l´ancienne église. Le retable sud est orné d´une travée flanquée de deux colonnes corinthiennes posées sur de hauts socles. Au sommet, un entablement porte la statue d´un saint abbé. Le centre de ce retable est occupé par un tableau de Caviez de 1730. Le retable nord-est est de même facture.

Le Manoir de la Salle XVIe-XVIIe siècle - Architecture : granit, calcaire et schiste
Le Manoir de la Salle est une propriété privée. Les bâtiments s´ordonnent autour d´une cour close par un grand portail et d´un portillon. Le manoir est surmonté d´un toit élevé qui abritait autrefois un pigeonnier. Le toit en carène du pavillon central est orné de deux épis métalliques. Dans la cour du manoir on remarque un puits du XVIIIe siècle dont la margelle supporte la construction en bois et le treuil. Son toit en forme de campanile est recouvert d´ardoises disposées en écailles. Il est surmonté d´une flèche en métal. Le docteur Jean Vincent Degland, botaniste, ancien propriétaire, orna les jardins d´espèces rares.
Château-Létard Architecte : Jacques Mellet - Architecture: brique, calcaire et enduit
Château-Létard est une propriété privée. Situé à 1400 m du bourg de Saint-Erblon, sur la rive gauche de la Seiche, au milieu d´un parc à l´anglaise, le nouveau château a été construit vers 1870. Cet ensemble néo-gothique anglais succède à un ancien manoir du XVIe siècle dont il ne reste aujourd´hui que quelques ruines et dépendances. La porte de l´ancienne chapelle ouvre aujourd´hui sur le jardin fruitier. L´ensemble domine les berges de la Seiche. C´est au manoir de Château-Létard qu´est né vers 1520 le savant littérateur Noël du Fail surnommé le ´Rabelais breton´.
La Croix du Cimetière, XVIe siècle, Monument granit classé

Dotée d´un emmarchement et d´un socle mouluré, cette croix présente quatre faces ornées d´un décor de feuillage.
Fleuronnée à ses extrémités, elle est sculptée d´un petit christ surmonté d´un arc brisé.
Situé au sein du cimetière, ce monument classé, s´inscrit dans un périmètre architectural qui fait obligation à tout projet d´urbanisme situé dans ce périmètre a être présenté à l´architecte des Bâtiments de France (ABF).

Autres éléments du patrimoine

Saint-Erblon a su préserver un patrimoine architectural qui témoigne d´une tradition rurale importante. Ainsi, on observe dans le village un nombre important de puits qui attestent de la présence importante de fermes où le puits était le seul moyen d´accès à l´eau. De tels puits, restaurés pour certains, subsistent rue de la Ruée, près de l´église, notamment.
 
Témoignages de l´histoire, les fours banaux ou fours à pains. Issue de l´époque féodale, la banalité (servitude seigneuriale) s´appliquait essentiellement à l´usage des fours et des moulins. Au cours du temps, les fours banaux sont devenus fours de village indispensables à la vie familiale. Construction assemblée au mortier d´argile, dépourvue de cheminée, les parois épaisses sont en pierre de schiste extrait des carrières de proximité. Lors de vos promenades, vous remarquerez de tels ouvrages dans le centre bourg, au lieu dit ´Le Poncel´, au village de Cottereuil, rue de la Ruée notamment. On dénombre sur la commune environ quatorze fours de cette nature.
 
Autre élément archirectural du patrimoine, les maisons en terre crue. Construites à base de mortier d´argile mélangé à de la paille (la bauge), ces maisons sont caractéristiques du bassin de Rennes et sont identifiées à partir du milieu du XVIe siècle.
Autre ouvrage de cette identité rurale, le lavoir. Aujourd´hui restauré, un exemplaire demeure rue du Vivier.

JOURNEE DU SOUVENIR

Lors des cérémonies du 11 novembre qui traditionnellement rendent hommage aux soldats tombés pendant la guerre 1914-1918, la mairie et l´ABSA 39/45 ont tenu à rendre un vibrant hommage aux deux pilotes de la Royal Air Force, tombés sur le territoire en juin 1944.

En présence de la famille du pilote Harry Steere et de la représentation diplomatique australienne pour le pilote Kenneth Gale dont la famille n´a pu faire le déplacement, le maire Hervé Letort a remis la médaille de la commune gravée spécialement pour l´événement aux représentants des deux pilotes.

« C´est un grand moment et je suis très touché de l´attention que vous portez à prendre soin des tombes des deux aviateurs, je suis aussi étonné des détails de l´exposition préparée à cette occasion », annonce très ému Robin Steere, le fils du pilote britannique.

La famille du pilote australien Kenneth Gale était représentée par Julia Glass attachée à l´ambassade d´Australie à Paris, qui s´est dit très honorée d´être conviée à cette commémoration. À la fin de la cérémonie la famille du pilote a choisi deux pièces de l´avion retrouvées par les frères Gendron propriétaire du champ.

       
 
Archives en ligne
A signaler aussi,
Noël du Fail, Le Rabelais breton.
Frédéric Deschamps, sculpteur.
Ecomusée du Pays de Rennes
Photos Patrimoine
Bibbliographie

Se documenter sur Saint-Erblon.

- Patrimoine des communes d´I&V aux Editions Flohic.
- Paul Banéat Editions Régionales de l´Ouest.
- Encyclopédie Bonneton Editions Bonneton.
- Encyclopédie du Patrimoine.

Ces ouvrages sont consultables à la Médiathèque.